• Ingénieur Civil en Chimie et Science des Matériaux​

    L'ingénieur civil en Chimie et Science des Matériaux construit et améliore le monde !

    pars à la rencontre de Xavier MAKA

  • La chimie et les sciences des matériaux t'intéressent ?

    Apprends-en davantage !

  • Un ingénieur civil en Chimie et Science des Matériaux est un scientifique et technicien de haut niveau qui œuvre à l’amélioration du monde dans lequel nous vivons.

     

    Il a pour fonction principale d’étudier les matériaux existants pour en améliorer les propriétés, voire de créer de toutes pièces de nouveaux matériaux.

     

    Tu veux en savoir plus sur ce métier ?

    Tu peux consulter la description détaillée du métier qui suit et en découvrir davantage sur l’informateur (c’est un spécialiste du métier qui a également accepté de répondre à tes questions).

  • L’Informateur de l'OIP :

    Xavier MAKA,

     

     

  • 6 questions pour Xavier

    pour en savoir plus sur les métiers de la chimie et des sciences des matériaux

  • 1) POURQUOI choisir ce métier ?

    Le métier d’ingénieur civil en sciences des matériaux embrasse de nombreux domaines, scientifique et technique bien-sûr, mais aussi de la gestion des entreprises qui produisent et commercialisent ces matériaux, en tenant compte des impacts environnementaux, économiques et humains. Ce métier englobe également l’aspect relationnel par la motivation de l’équipe avec laquelle il travaille.

     

    Vous avez peut-être remarqué que notre monde n'est pas fait que de virtuel, de codes informatiques et d'équations. Outre les êtres vivants, il est aussi peuplé d'objets bien réels, de plus ou moins grande technicité. Ces objets sont constitués de matière, régie par les lois de base de la physique et de la chimie. Depuis l'aube de l'humanité, l'homme a essayé de maîtriser ces lois de façon à créer des objets, des dispositifs, qui lui permettent d'améliorer sa vie (et ses finances). Certains de ces objets récents sont: prothèses et matériel médical, dispositifs électroniques, avions et autres moyens de transport, articles de sport, moyens de communication (fibres optiques, écrans plats, encres, papier,...), senseurs et capteurs, satellites, matériaux de construction comme les verres intelligents, les poutrelles d'acier ou les ciments, emballages protégeant les denrées alimentaires de la dégradation, dispositifs de stockage de l'information (CD's, DVD's, disques durs), jouets plus ou moins sophistiqués, pneus, câbles haute tension, la liste est longue, il suffit de regarder autour de vous.

     

    L'ingénieur civil en chimie et science des matériaux est formé pour occuper des fonctions de premier plan dans la conception et la production de matériaux et systèmes matériels avancés ainsi que le développement et le contrôle de procédés de haute technicité. Se fondant sur le socle de compétences scientifiques et technologiques acquises pendant le baccalauréat et le master, et selon les orientations données à sa formation, il/elle sera :

    Soit, un ingénieur "systèmes" : il/elle conçoit de nouveaux produits ou des objets ayant des propriétés et fonctions désirées, par exemple, une valve mitrale artificielle, un polymère électro‐luminescent pour écran flexible, un alliage métallique ou un composite léger pour une application dans l'aéronautique, un nanomatériau capable de fonctionner comme mémoire de stockage….

    Soit, un ingénieur "procédés" : il/elle met au point de nouveaux procédés de fabrication et améliore ou gère le fonctionnement d’unités de production, par exemple, une ligne d'extrusion de plastiques, une usine d'extraction d'un composé pharmaceutique d'une plante donnée, une usine de traitement de l’eau ou de déchets, une ligne de fabrication de composants électroniques, une unité de production d’un composé chimique de grande pureté …

    Voire une combinaison des deux, par exemple un matériau polymère pour l’automobile ainsi que le procédé de synthèse et/ou de mise en oeuvre nécessaire à son industrialisation…

    Dans ses activités, l'ingénieur civil en chimie et science des matériaux prend systématiquement en compte les contraintes, valeurs et règles, tant légales, qu’éthiques et économiques.

    Sa large culture scientifique et technique lui permet d’être autonome, capable de gérer des projets industriels et à l’aise au sein d’une équipe. Il communique efficacement, y compris dans une langue étrangère, en particulier l’anglais.

  • 2) Avec QUI travaille-t-on dans ce métier ?

    Dans un laboratoire de recherche privé ou universitaire, l’ingénieur travaillera parfois de manière isolée ou dans une petite équipe pour des développements de nouveaux matériaux. Il lui faudra cependant interagir avec les futurs utilisateurs pour bien comprendre leurs besoins, ainsi qu’avec les personnes ou organismes qui financent ses recherches pour les convaincre d’investir dans ses projets.

    A l’autre extrême, l’ingénieur peut diriger une entreprise de production de ces matériaux et par conséquent assumer tous les aspects de la gestion de son personnel : travail en équipe, motivation, formations, … Selon la taille de l’entreprise, l’aspect relationnel prendra plus ou moins d’importance.

    Les compétences linguistiques sont un atout non-négligeable : non seulement la plupart des publications scientifiques sont en anglais, mais le monde professionnel est très fortement interconnecté. Et au-delà des langues, la capacité à travailler avec des personnes d’autres cultures devient de plus en plus nécessaire.

  • Pose toutes tes questions à Xavier

    en rejoignant son équipe "Microsoft Teams"

  • 3) En QUOI consiste cette profession ?

    On retrouve les diplômés ingénieurs civils en chimie et science des matériaux dans la plupart des secteurs industriels, que ce soit dans de grandes entreprises ou dans une multitude de PMEs. Les formations en chimie et science des matériaux, polyvalentes et modulaires, permettent d'acquérir les bases de domaines d'application extrêmement variés, allant du génie chimique et du génie des procédés aux nano‐ et biotechnologies, en passant par le génie environnemental, le développement durable, ainsi que par les domaines de la synthèse, de la mise en oeuvre, de la transformation, de l'utilisation efficace et de la simulation numérique des matériaux polymères, métalliques, céramiques et composites, et la physique des matériaux fonctionnels avancés.

    Quelques grandes entreprises regroupées par secteur donnent une idée (une petite idée seulement) des débouchés potentiels:

    • (Pétro)chimie & polymères: Total, Solvay, Exxon, BASF, Dow Corning, Baxter, UCB, DSM...
    • Métaux: ArcelorMital, Duferco, Umicore, Bekaert...
    • Electronique: IMEC, Philips, Electrabel, Belgacom, Alcatel ETCA...
    • Verres‐céramiques: AGC Glass Europe, St Roch, Owens Corning, Diamant Boart...
    • Aérospatial: Sonaca, Sabca, TechSpaceAero...
    • Secteur pharmaceutique: GSK, Omega-Pharma...
    • Secteur alimentaire: Nestlé, Unilever, FrieslandCampina...
    • Catalyse: Albemarle, BASF...

     

    Les ingénieurs civils en sciences des matériaux ont acquis durant leurs études une solide formation scientifique, notamment en physique et en chimie. Personnellement, j’ai eu l’occasion d’utiliser ces connaissances dans les domaines d’activité correspondant aux départements principaux de l’Université de Liège où j’ai étudié :

    • La chimie des polymères, chez Mobil Plastics Europe puis ITW Mima Films à Virton, fabricant de films étirables industriels par extrusion pour l’emballage des palettes,
    • L’analyse économique de business au travers de diverses activités de consultation pour l’amélioration opérationnelle de ceux-ci : usine de cogénération à partir d’une centrale à bois, logistique, distribution de polymères…

    Entreprendre dans le recyclage des matières plastiques pour leur revalorisation : création d’un Business Model.

    Au cours de ma carrière, j’ai exercé plusieurs fonctions différentes au sein de la même entreprise :

    • Ingénieur de production (Process Engineer) en charge des lignes d’extrusion et démarrage d’une nouvelle ligne.
    • Ingénieur de Développement pour la mise au point de nouveaux produits et de nouvelles applications.
    • Responsable Technique et des Achats pour nos usines européennes.
    • Directeur des opérations en plus des achats et du Développement Technique Européen.

     

    Ce parcours n’est pas exceptionnel : il faut être prêt à s’adapter tout au long de sa carrière. L’ingénieur civil est formé pour apprendre à apprendre. Les techniques et technologies se développent très vite. Il est impératif de s’informer et se former en continu.

     

    Quelles sont les qualités requises pour un ingénieur civil?

    L’ingénieur civil doit avoir un sens prononcé des responsabilités. C'est un homme d'action autant que de réflexion, capable d'agir vite et bien en toutes circonstances.

    Il est impératif pour l’ingénieur civil d’être rigoureux dans ses projets car il est responsable de projets de très grande ampleur, puisqu’il est garant de la sécurité de ses projets et des personnes qui travaillent sous sa responsabilité. L’ingénieur ne peut pas se permettre de faire n'importe quoi quand la vie des gens est parfois en jeu !

    L’ingénieur civil doit être polyvalent. Il l’est par sa formation très poussée dans les domaines scientifique et technique. A cela il doit inclure une bonne compréhension des enjeux économiques, sociétaux. Il a pour devoir d’améliorer et protéger l'environnement dans lequel nous vivons.

    L’ingénieur doit avoir de solides compétences mathématiques, scientifiques et informatiques.

    L’ingénieur doit être capable de penser méthodiquement et de gérer des projets : capacité à maintenir une vue d'ensemble de projets entiers tout en continuant à s'impliquer dans des détails techniques très poussés.

    L’ingénieur civil doit avoir des talents pour la résolution des problèmes, la capacité à respecter les délais et à respecter les budgets.

    L’ingénieur civil ne travaille jamais seul. Il doit avoir un esprit d’équipe. Il doit motiver son équipe, partager son savoir et savoir que lui ou elle aussi a beaucoup à apprendre des autres.

    Grace à leur formation éclectique, leur ouverture d’esprit, les ingénieurs civils sont présents dans des domaines pour lesquels ils ne sont pas directement formés : dans l’organisation des services même non technique et de sociétés.

  • 4) OU cette profession s’exerce-t-elle ?

    Elle s’exerce…partout.

    Dans les entreprises, mais pas seulement techniques ou technologiques. On retrouve des ingénieurs civils dans des domaines où l’on requiert un esprit très critique et organisationnel.

    Les ingénieurs civils sont présents aux directions d’entreprises, petites et grandes.

    Les ingénieurs civils sont également actifs dans les ministères dans l’élaboration des cahiers des charges et du suivi des travaux pour l’Administration.

    Ils sont partout. Et pourtant, il manque 600 ingénieurs par an en Belgique !

  • 5) QUAND exerce-t-on cette profession ?

    On peut professer dès l’obtention d’un diplôme d’ingénieur civil en science des matériaux, un Master délivré par une université belge, ou étrangère dont le niveau est reconnu équivalent.

  • 6) COMMENT devenir Ingénieur Civil en Chimie et Science des Matériaux

    et rester au top dans sa profession?

    Les études d’ingénieur civil sont organisées dans les quatre universités francophones : Université libre de Bruxelles, Université catholique de Louvain, Université de Liège et Université de Mons (Faculté polytechnique). Ce sont des Masters en cinq ans.

    Ces quatre universités proposent également des formations complémentaires ainsi que des formations continues.

    Des sociétés privées proposent également des formations spécifiques dans des domaines pointus.

  • Tu souhaites prendre contact avec Xavier ?

    Pose-lui toutes tes questions !